Fruits et légumes de la Réunion

Le jardin

Ulysse, réunionnais de 71 ans est un fervent défenseur de l’agriculture raisonnée et Péi (traduisez « Pays » ou « Locale »).

Il m’a très gentiment invité chez lui à Bras de Pontho près du Tampon à parcourir son terrain de 5500m2 pour une découverte des différents arbres et plantes de la Réunion.

Le jardin d’Ulysse est une parfaite représentation de la diversité des fruits et légumes reunionnais même si la floraison n’est pas optimale pour la saison (août).

La banane

Banane blanche

Originaire du sud-est de l’Asie puis introduit dans les pays tropicaux, le bananier se développe parfaitement à la Réunion.

Le bananier ou pied de banane comme on dit à la Réunion n’est pas un arbre mais plutôt une plante herbacée. C’est sans aucun doute la plus grande herbe au monde.

Il existe une très grande quantité de variétés de bananes qui ont chacune leurs spécificités (à cuire, verte, rose, blanche…). En général, elle est récoltée verte car c’est la coupe qui déclenche la maturation. Les fruits laissés sur le pied de bananier vont augmenter en volume jusqu’à éclater sans se gorger de sucre.

A la Réunion, la fleur du bananier est appelée « baba figue » et est utilisée pour en faire un carri avec la viande.

Baba figue

L' ananas

La variété d’ananas la plus connue de la Réunion est bien sûr l’ananas Victoria.

Après sa longue traversée de l’Atlantique, Christophe Colomb découvre l’ananas en Amérique et décide de ramener ce fruit en Europe. Cette plante ne supporte pas les basses températures et sa culture est très vite abandonnée.

Avec 1 seule photo, je peux vous montrer les différents stades de croissance de ce merveilleux fruit.

C’est en 1668 que l’ananas fait son apparition sur la Réunion où son sol riche et fertile avec ses terres volcaniques permettent à ce fruit d’acquérir ses lettres de noblesse. L’ananas Victoria (en hommage à la reine d’Angleterre qui adorait ce fruit) devient le roi des fruits.

L’autre variété d’ananas cultivée sur la Réunion est l’ananas Maingard qui est plus gros et plus juteux.

La cannelle

Tout le monde connaît ces tubes qui parfument nos plats. On les trouve le plus souvent dans nos supermarchés conditionnés dans des bocaux de verre. En fait, d’où vient la cannelle ? J’avoue personnellement ne m’être jamais posé la question car j’avais une vague idée de sa provenance. La cannelle est un végétal provenant de l’écorce interne du cannelier.

On gratte la première couche d’écorce pour faire apparaître la couche interne qui est délicatement extraite puis séchée. Un grand merci à Ulysse pour cette démonstration en direct et je peux vous dire que c’est un sacré travail. L’écorce fraîchement découpée a une odeur des plus agréables et me rappelle le pain d’épices. (J’ai faim).

Je me pose souvent la question de comment le 1er homme qui a découvert la cannelle a eu l’idée de faire cette manipulation. En tout cas, il a bien fait.

Le pitaya

Pitaya ou fruit du dragon. Je ne peux malheureusement pas vous montrer le fruit mais seulement la plante qui ressemble à une sorte de cactus. Promis lors de mon prochain passage chez Ulysse je vous montrerai ce superbe fruit sur sa plante.

La plante demande très peu d’eau pour se développer et est en fait une plante des plus rentables à exploiter. La seule difficulté de la production du fruit réside dans la fécondation des fleurs qui est maintenant faite par l’homme. En fonction des différentes manières de fécondation, on obtient des fruits à chair blanche ou rouge. A suivre..

La vanille

L’autre produit phare de la Réunion est la vanille.Les gousses de vanille poussent sur une liane grimpante qui ressemble à une orchidée. La fécondation est réalisée manuellement par les producteurs.

Les fruits sont récoltés puis plongés dans l’eau chaude et placés sous des couvertures pour obtenir sa couleur noire et séchés au soleil pendant plusieurs mois. Ce long travail délicat explique en grande partie le prix élevé d’une gousse.

En plus de son goût très caractéristique dans les gâteaux,on prête à la vanille des vertus aphrodisiaques capables de rebooster la libido.La vanille est le composant parfait du plaisir. Je ne risquerai certainement pas à mettre de la poudre de corne de rhino ou d’aileron de requin dans mes gâteaux.

La vanille Bourbon a été labellisée pour différencier les productions de vanille de l’océan indien (Réunion, Madagascar, Comores, Maurice) par rapport aux productions mexicaines ou tahitiennes.

La tomate arbuste

Avec une forme ovale, de couleur rouge violacée puis orangée à maturité, ce fruit sucré et acidulé est surtout utilisé pour accompagner un plat (rougail) ou alors sous forme de confiture ou de sorbet.

Pour être utilisée, la tomate arbuste doit être pelée. La pelure légèrement amère et les feuilles toxiques ne sont pas comestibles.

La sapote

Le pied de sapote s’apparente à un néflier et le fruit se consomme bien mûr comme le Kaki .

La sapote noire ou « cacapoule » est assez commune à la Réunion. On l’appelle ainsi car sa chair de couleur brune s’apparente à du caca de poule une fois que le fruit s’écrase au sol.

Aucune sapote n’était assez mûre dans le jardin d’Ulysse pour la goûter, mais apparemment une fois bien mûre, la pulpe noire ressemble à une purée sucrée et certains diront même qu’elle a le goût du chocolat. Je testerai une prochaine fois. Promis

La canne à sucre

Je termine ce blog par la canne à sucre dont la récolte est commencée depuis début juillet. En ce moment l’usine sucrière située à St Louis tourne à plein régime jusqu’à fin décembre.

Que dire de la canne à sucre à part que cette plante ressemble à un roseau et une fois coupée, son jus est extrait à l’aide d’une presse. Toutefois, avec un bon couteau et après l’avoir épluché on peut tout à fait extraire le jus par mastication et c’est super bon.

Un grand merci

Un grand merci à Ulysse pour cette balade instructive dans son jardin. Il vient de me confier (mais c’est encore un secret) qu’il essaye de réintroduire des plants endémiques et oubliés de la Réunion. Bravo et bonne continuation.

Pour ma part j’ai promis à Ulysse de repasser le voir régulièrement pour découvrir d’autres fruits et légumes de saison. Si cela vous intéresse je ne manquerai pas de faire un autre petit Blog.